Intervention d'Eugène CASELLI en Conseil municipal le 14/12/09

Publié le par Groupe municipal Faire Gagner Marseille

Eugène CaselliCommunauté urbaine - Tri des déchets

Monsieur le Maire,

Mme CARADEC, la Communauté Urbaine a connu un problème de stockage des éléments de tri sélectif, hors verres et papiers dont le tri a toujours été assuré, et ce pendant une période d'environ quinze jours.

Il s'agissait en effet de la jointure entre deux marchés ; l'un s'arrêtant le 29 octobre, l'autre devant être définitivement opérationnel après la période de recours, le 4 décembre.

Pendant une quinzaine de jours, nous avons dû mettre en décharge à Entressen 500 tonnes –chiffre vérifié par Eco Emballage, ce ne sont pas les chiffres de la Communauté Urbaine, ce sont des chiffres vérifiés par Eco Emballage–, ce qui représente 1,1 % des quantités triées sur l'année. Ceci jusqu'à ce que la société attributaire du marché nous fournisse, ce qu'elle a fait, des aires de stockage suffisantes en attendant d'effectuer le tri à partir du 4 décembre.

Depuis, une des deux sociétés, qui n'a pas obtenu le marché, a déposé un recours, ce qui retarde encore le traitement du tri de quinze jours, le recours étant suspensif. Mais le stockage continuera et continue à être assuré pendant cette période, probablement donc jusqu'à lundi prochain.

Je dois ajouter, pour être complet, Mme CARADEC, que lors de l'ancienne mandature, la Communauté Urbaine a connu cette rupture dans le process de tri, sur plusieurs mois, comme d'ailleurs le mentionne dans son rapport la Chambre Régionale des Comptes. Et il ne me semble pas vous avoir entendue, à l'époque, porter des critiques ou questionner publiquement le Président en titre...

Merci.

Publié dans Développement durable

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

DÉVELOPPEMENT DURABLE mais RAYONNANT à la mode marseillaise

A la mairie de Marseille, le développement durable concernerait donc uniquement la banquise et ses ours blancs?
Garantir la santé des marseillais qui sont exposés aux antennes-relais et autres sources rayonnantes, ça, ce n'est pas du tout prévu dans le programme du vieux port!

En pages 18 & 19 du "Recueil des actes administratifs de la ville de Marseille" du 1er février 2010, il est débattu des questions liées à l'approbation d'une convention cadre entre
Bouygues-Télécom et la Ville de Marseille.

Nous y apprenons que deux élues combattent courageusement l'inertie de la Mairie et la loi du plus fort qui est imposée par des opérateurs de téléphonie mobile au-disant nom du respect des
conditions de concurrence commerciale.

Nous y apprenons aussi que le rapport 09/1022/FEAM est adopté par la majorité.
Pas étonnant de la part de Madame Gaunet-Escarras et de son équipe!
Mais nous y découvrons aussi que le groupe "faire gagner Marseille" s'abstient.
C'est pas très courageux de la part de ces élus!
Seul, le groupe Verts vote contre . Bravo les Verts!

Nous y apprenons encore que le rapport 09/1023/FEAM est adopté par la majorité.
Pas étonnant non plus!
Mais nous découvrons que le groupe "faire gagner Marseille" et le groupe Communiste Républicain et Citoyen s'abstiennent.
Ca c'est affligeant!
Seul le groupe les Verts vote contre.
Bravo les Verts!

Au nom du principe de précaution, mais hélas toujours hors Marseille, des maires font pression sur les industriels pour que les limites d'exposition aux CEM soient revues à la baisse.

A Marseille, c'est pas dans la culture de nos élus

Bizarre, le développement durable à la sauce marseillaise!

Jean FENICHEL



Répondre