Communiqué du Groupe municipal Faire Gagner Marseille

Publié le par Groupe municipal Faire Gagner Marseille

antenne relais1
Dans une interview au Figaro, le Directeur Général de Bouygues Telecom propose d’abaisser les seuils d’exposition dans les lieux de vie à 6 Volts par mètre. Cette proposition, qui vise manifestement à anticiper les résultats qui pourraient découler des expérimentations et surtout des débats qui vont se dérouler au Parlement lors du débat sur la loi Grenelle 2, est bien éloignée de la valeur limite de 0,6 V/m préconisée par les associations, et de celle de 2V/m imposée par la mairie de Paris.

Cette proposition a le mérite de démonter les affirmations des opérateurs selon lesquelles l’abaissement des seuils ne pouvait être envisagé car impossible techniquement à mettre en oeuvre.

Elle pourra certainement inspirer Monsieur Le Maire de Marseille et son Adjointe Déléguée, Mme Gaunet–Escarras, qui se refusent jusqu’à maintenant à imposer une quelconque diminution du seuil d’émission aux opérateurs concernés.

Il faut maintenant aller encore plus loin en reprenant la proposition de l’AFSSET d’appliquer, à la téléphonie mobile, le principe qui consiste à imposer aux opérateurs d’émettre et d’exposer au niveau le plus faible techniquement possible.

Je souhaite que le Gouvernement et la municipalité de Marseille profitent de cette manifestation de bonne volonté pour enfin engager le débat qui s’impose sur la question des seuils d’exposition aux antennes relais, et pas seulement dans les lieux de vies (crèches, hôpitaux) qui représentent moins de 1% des antennes.

Sophie GOY
Conseillère Municipale
Groupe « Faire Gagner Marseille »

Publié dans Développement durable

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article